Expatriation en Arabie Saoudite – Nos conseils & astuces

 Expatriation en Arabie Saoudite – Nos conseils & astuces

Si vous lisez ceci, il est probable que vous envisagiez avec enthousiasme la possibilité de déménager en Arabie Saoudite. Que vous cherchiez une évasion de la routine quotidienne, de nouvelles opportunités professionnelles ou tout simplement une expérience extraordinaire, ce guide d’expatriation constitue votre ressource incontournable pour franchir le pas vers ce pays. Dans ce texte, nous explorerons tous les aspects cruciaux de l’installation en Arabie Saoudite, en passant par les visas et le logement, jusqu’à l’étiquette culturelle et la cuisine locale.

S’installer en Arabie Saoudite

Le choix de s’établir en Arabie Saoudite est souvent motivé par diverses raisons, chacune étant influencée par des objectifs personnels et professionnels spécifiques. L’une des attractions majeures réside dans la vigueur de l’économie du pays, principalement alimentée par son secteur pétrolier. Cette dynamique a créé de nombreuses opportunités d’emploi bien rémunérées, en particulier dans des secteurs tels que l’énergie, la construction et la finance.

Les professionnels de ces domaines trouvent l’Arabie Saoudite particulièrement attrayante en raison de salaires compétitifs et de revenus souvent exempts d’impôts, constituant un avantage significatif par rapport à d’autres destinations. Un autre facteur déterminant est l’importance culturelle et religieuse de l’Arabie Saoudite, en particulier pour les musulmans. Des villes comme La Mecque et Médine revêtent une profonde signification religieuse, attirant ceux qui aspirent à vivre à proximité de ces lieux saints.

Le riche patrimoine culturel du pays, ainsi que son mélange réussi de modernité et de tradition, captivent également de nombreux expatriés. Les familles d’expatriés évaluent fréquemment la qualité de vie en Arabie Saoudite. Le pays propose une variété d’écoles internationales, d’excellentes installations de santé et un environnement de vie généralement sécurisé. Bien que le coût de la vie soit plus élevé que dans certains pays voisins, il est souvent compensé par des salaires plus élevés et l’absence d’impôt sur le revenu.

Cependant, il est essentiel de prendre en compte les raisons pour lesquelles l’Arabie Saoudite pourrait ne pas convenir à tout le monde. Le pays a une culture conservatrice et observe rigoureusement les lois et coutumes islamiques, ce qui peut représenter un ajustement majeur pour ceux issus de milieux plus libéraux ou laïcs. Les codes vestimentaires, la ségrégation des sexes dans les espaces publics, ainsi que les restrictions sur certaines formes de divertissement et d’alcool peuvent poser des défis pour certains expatriés.

De plus, le climat extrêmement chaud et aride de l’Arabie Saoudite pourrait ne pas convenir à tous. La barrière linguistique peut également être un défi, car l’arabe est la langue officielle, et bien que l’anglais soit largement utilisé dans les milieux professionnels, la vie quotidienne peut nécessiter une certaine connaissance de l’arabe. Pour les professionnels, malgré les opportunités d’emploi attractives, la culture du travail peut différer de celle à laquelle ils sont habitués. L’environnement des affaires implique souvent de naviguer dans des procédures bureaucratiques et de comprendre l’importance des relations personnelles et des réseaux dans le contexte professionnel.

Visas et Immigration en Arabie Saoudite

En Arabie Saoudite, divers types de visas sont disponibles pour les expatriés, adaptés à différents objectifs et durées de séjour. Parmi les types les plus courants, on trouve les visas de travail, les visas de visite d’affaires, les visas de visite familiale et les visas de résidence. Pour ceux cherchant à travailler, le visa de travail est crucial, généralement parrainé par un employeur saoudien.

Ce processus implique une offre d’emploi d’une entreprise saoudienne, suivie de la procédure de visa lancée par l’entreprise au nom de l’expatrié. Comparativement, l’obtention d’un visa pour l’Arabie Saoudite peut être plus complexe que dans certains autres pays, en raison de la nature bureaucratique du processus et des réglementations strictes.

Il est impératif pour les expatriés d’avoir tous leurs documents en ordre, y compris les certificats d’études et professionnels, souvent sujets à vérification ou attestation par les ambassades saoudiennes. En ce qui concerne les aspects légaux tels que le renouvellement des visas, la proactivité est essentielle. Les visas de travail sont généralement liés au contrat de travail et sont valides pour la durée de l’emploi. Le non-respect des dates d’expiration peut entraîner des amendes, voire l’expulsion. Il est donc crucial de suivre de près les échéances et les exigences de renouvellement.

Le renouvellement des visas de travail est généralement pris en charge par l’employeur, mais il est toujours sage pour les expatriés d’être informés de leur statut et des exigences associées. Pour ceux cherchant une résidence à long terme, l’Arabie Saoudite propose un programme spécial de visa de résidence, quelque peu similaire à une carte verte, permettant aux expatriés de vivre, travailler et posséder des biens sans sponsor saoudien. Ce programme de parrainage comporte des critères d’éligibilité spécifiques, notamment un revenu stable, un casier judiciaire vierge et la capacité à prouver sa solvabilité financière. La candidature implique la soumission de divers documents et une vérification des antécédents.

En cas de problèmes légaux liés aux visas, à la résidence ou à d’autres questions, plusieurs options d’assistance sont disponibles au-delà des seules organisations. De nombreux expatriés consultent des conseillers juridiques ou des cabinets d’avocats spécialisés en immigration et expatriation. Ces professionnels peuvent offrir des conseils adaptés à des situations individuelles et constituer une ressource précieuse pour naviguer dans les complexités des systèmes juridiques saoudiens. De plus, de nombreuses communautés et forums d’expatriés offrent des conseils et partagent des expériences qui peuvent être utiles pour comprendre les subtilités de la vie et du travail en Arabie Saoudite.

Louer ou Acheter une Propriété en Arabie Saoudite

En Arabie Saoudite, les options de logement pour les expatriés vont des appartements et des villas aux complexes résidentiels, souvent privilégiés pour leurs commodités et leur ambiance sociale. Le marché immobilier en Arabie Saoudite se distingue par son développement rapide et les investissements gouvernementaux dans des projets d’infrastructures et de logements, surtout dans les grandes villes telles que Riyad, Djeddah et Dammam.

Les coûts de location en Arabie Saoudite varient considérablement en fonction de la région et de la ville. Les grandes métropoles comme Riyad et Djeddah ont généralement des tarifs de location plus élevés en raison de leur statut économique et culturel. En revanche, les petites villes et les villages peuvent offrir des options de logement plus abordables. À l’intérieur des villes, certains quartiers, en particulier ceux du centre ou considérés comme plus prestigieux, peuvent avoir des coûts plus élevés.

Plusieurs facteurs influent sur les coûts de location en Arabie Saoudite, dont l’emplacement en est un primordial. Par exemple, les propriétés situées dans des zones centrales bien desservies ou à proximité des quartiers d’affaires principaux ont généralement des tarifs plus élevés. Le type de logement et les commodités offertes jouent également un rôle crucial. Les complexes immobiliers, avec des installations telles que des piscines, des salles de sport et des événements communautaires, peuvent être plus coûteux que les appartements ou villas indépendants.

La taille, l’état et l’âge de la propriété ont également un impact sur le prix de location. Pour ceux qui envisagent d’acheter une propriété en Arabie Saoudite, la situation a évolué ces dernières années. Alors que la propriété étrangère était autrefois fortement restreinte, des réformes récentes ont ouvert le marché immobilier aux expatriés sous certaines conditions. Les étrangers peuvent posséder des biens immobiliers dans la plupart des régions du pays, mais ils doivent obtenir une licence du ministère saoudien de l’Investissement. Cela nécessite généralement que l’étranger réside en Arabie Saoudite et dispose d’un permis de séjour valide.

Cependant, certaines limites et exigences s’appliquent. Les étrangers ne sont pas autorisés à posséder des propriétés à La Mecque et à Médine en raison de leur importance religieuse. De plus, la propriété acquise doit être utilisée à des fins résidentielles, car l’achat pour la location ou un usage commercial implique des réglementations différentes. Le processus d’achat d’une propriété comprend des vérifications juridiques, et il est recommandé de faire appel à un agent immobilier ou à un avocat local pour faciliter ce processus.

Retraite en Arabie Saoudite

La retraite en Arabie Saoudite demeure une option peu courante pour la plupart des expatriés, principalement en raison du cadre réglementaire et du paysage culturel spécifiques du pays. Généralement, les expatriés s’installent en Arabie Saoudite pour trouver un emploi, et une fois leur carrière professionnelle achevée, beaucoup choisissent de retourner dans leur pays d’origine ou de s’établir dans d’autres destinations.

Le profil classique d’un retraité en Arabie Saoudite, s’il décide de rester, est souvent celui d’une personne ayant consacré une part significative de sa vie à travailler dans le royaume, ayant tissé des liens locaux solides, et éventuellement établi des liens familiaux dans le pays. Ce scénario est plus fréquent parmi les expatriés originaires de régions voisines ou d’autres pays à majorité musulmane, attirés par l’environnement culturel et religieux de l’Arabie Saoudite.

En ce qui concerne les communautés de retraite ou les zones spécifiques prisées parmi les expatriés, il n’existe pas beaucoup de communautés de retraite établies en Arabie Saoudite comme on en trouve aux États-Unis ou en Europe. Cela s’explique en partie par le caractère relativement nouveau et rare du concept des expatriés prenant leur retraite dans le pays. Les expatriés qui décident de prendre leur retraite en Arabie Saoudite choisissent souvent de vivre dans les villes où ils ont travaillé, telles que Riyad, Djeddah ou Dammam, où ils ont établi des réseaux sociaux et une certaine familiarité.

Cependant, prendre sa retraite en Arabie Saoudite présente des défis, le plus important étant le cadre juridique lié à la résidence. En règle générale, la résidence en Arabie Saoudite est liée à l’emploi, et sans emploi, le maintien d’une résidence légale peut être complexe. Des réformes récentes, comme l’introduction d’un système spécial de visa de résidence, pourraient changer cette situation, mais cela demeure une évolution relativement récente. Un autre défi réside dans l’adaptation aux normes culturelles et sociales de l’Arabie Saoudite, souvent conservatrices et différentes de celles des pays occidentaux. Cela inclut les codes vestimentaires, la ségrégation des sexes dans les espaces publics et l’interdiction de l’alcool. Pour les retraités habitués à un mode de vie différent, cela peut représenter un ajustement significatif.

Les soins de santé sont également une considération importante. Bien que l’Arabie Saoudite dispose de bonnes installations de santé, l’accès à ces services et le coût des soins de santé peuvent être une préoccupation, en particulier pour les expatriés plus âgés ayant potentiellement des besoins médicaux accrus. Il est crucial que les retraités élaborent un solide plan de couverture santé.

Coût de la Vie en Arabie Saoudite

Le coût de la vie en Arabie Saoudite peut varier considérablement en fonction du style de vie, de la ville de résidence et des dépenses personnelles. En général, dans les grandes villes telles que Riyad, Djeddah ou Dammam, un expatrié célibataire peut avoir besoin de 2 000 à 3 000 dollars américains par mois (environ 1 800 à 2 700 euros ou 7 500 à 11 250 riyals saoudiens) pour vivre confortablement. Cette estimation peut augmenter significativement en présence d’une famille, pour une résidence plus spacieuse, ou pour un mode de vie plus luxueux.

À Riyad, en tant que capitale et centre d’affaires majeur, le coût de la vie peut être plus élevé en raison de son statut et des commodités qu’elle propose. Djeddah, une importante ville portuaire et porte d’entrée vers La Mecque, présente un coût de la vie similaire. Dammam, partie intégrante de la province orientale et centre économique clé, peut être légèrement moins chère, bien que la différence ne soit pas significative. Les dépenses alimentaires mensuelles peuvent varier, mais en moyenne, comptez entre 200 et 300 dollars américains (environ 180 à 270 euros ou 750 à 1 125 riyals saoudiens).

Les repas au restaurant peuvent considérablement augmenter les dépenses, avec un repas moyen coûtant entre 10 et 15 dollars américains (environ 9 à 14 euros ou 37,5 à 56,25 riyals saoudiens). Cependant, dans les établissements de luxe, ces coûts peuvent être nettement plus élevés. Les frais de transport dépendent de la possession ou non d’une voiture, et le carburant étant relativement abordable en Arabie Saoudite, les coûts initiaux d’achat et d’entretien d’une voiture doivent être pris en compte. Les transports publics se développent dans de nombreuses villes, mais de nombreux expatriés préfèrent conduire. Ainsi, les frais de transport mensuels varient de 100 à 200 dollars américains (environ 90 à 180 euros ou 375 à 750 riyals saoudiens), selon le mode de transport.

Pour réduire les coûts, choisir un logement en dehors des zones centrales peut significativement diminuer les coûts de location. Opter pour des aliments locaux et faire ses courses sur les marchés locaux peut être plus économique que de fréquenter des magasins destinés aux expatriés ou internationaux. Le covoiturage ou l’utilisation des transports en commun, lorsque disponibles, peuvent également réduire les dépenses de transport. Comparativement aux pays occidentaux, le coût de la vie en Arabie Saoudite peut varier considérablement. Par exemple, le logement et le carburant sont souvent moins chers, tandis que les produits importés et les restaurants peuvent être plus coûteux. L’absence d’impôt sur le revenu des personnes physiques en Arabie Saoudite joue également un rôle majeur dans les dépenses globales.

Activités Sociales et de loisirs en Arabie Saoudite

Les expatriés en Arabie Saoudite ont accès à une variété d’activités de loisirs, bien que celles-ci puissent différer considérablement de celles auxquelles on pourrait s’attendre dans les pays occidentaux, en raison du contexte culturel et religieux du pays. Les activités sportives et récréatives sont populaires, avec le football en tête comme le sport le plus suivi et pratiqué. De nombreux expatriés participent également à des activités telles que la natation, le tennis et le golf.

Le vaste paysage désertique offre des activités uniques comme la randonnée dans les dunes, les promenades à dos de chameau et le camping dans le désert, qui sont très prisées et offrent une expérience authentique de l’Arabie Saoudite. Le littoral le long de la mer Rouge et du golfe Persique permet la pratique de sports nautiques, en particulier dans des villes comme Djeddah. La plongée sous-marine, la plongée en apnée et la pêche sont des activités courantes du week-end pour les expatriés et les habitants. La mer Rouge est particulièrement réputée pour ses magnifiques récifs coralliens et sa vie marine.

La socialisation et l’engagement communautaire sont souvent trouvés à travers les clubs et les communautés d’expatriés. Ces groupes organisent fréquemment des événements sociaux, des sorties culturelles et des ligues sportives, offrant ainsi un excellent moyen de rencontrer des personnes et de s’adapter à la vie en Arabie Saoudite. La vie nocturne en Arabie Saoudite diffère sensiblement de celle des pays occidentaux en raison des réglementations strictes sur l’alcool et les divertissements. Les divertissements traditionnels tels que les dîners au restaurant et les visites de cafés sont courants.

Récemment, le pays a investi dans le secteur du divertissement, attirant des artistes internationaux et organisant des événements, mais ces développements demeurent relativement récents. Les cinémas, interdits pendant des décennies, ont commencé à réapparaître dans les grandes villes, devenant une sortie populaire auprès des expatriés et des habitants. Concernant les habitudes de socialisation et de fête, les rassemblements locaux sont généralement plus discrets que les fêtes occidentales typiques. Ils gravitent souvent autour de grands repas familiaux, de visites de cafés ou de participation à des événements dans des centres culturels.

Il est crucial de noter que la mixité publique entre hommes et femmes est réglementée, et les normes sociales sont conservatrices. Bien que les expatriés et les locaux se côtoient, en particulier dans des environnements professionnels, la socialisation peut parfois être plus séparée que ce à quoi les expatriés peuvent être habitués. Nouer des amitiés avec les habitants est souvent considéré comme une expérience enrichissante, offrant une meilleure compréhension de la culture et des coutumes saoudiennes.

Nourriture et Cuisine en Arabie Saoudite

L’expérience culinaire en Arabie Saoudite est un régal pour les expatriés, offrant un mélange riche de saveurs traditionnelles et de cuisines internationales. Parmi les plats locaux incontournables, on trouve le Kabsa, un plat de riz parfumé généralement préparé avec de la viande de poulet, d’agneau ou de chameau, assaisonné d’épices et souvent accompagné de raisins secs et d’amandes. Le Shawarma, un aliment de base du Moyen-Orient composé de viande marinée grillée à la broche, servi dans un pain plat avec des légumes et de la sauce, est également très populaire.

La cuisine de rue en Arabie Saoudite a son propre charme unique. Les falafels, boulettes de pois chiches frites, et les samboosas, pâtisseries salées fourrées à la viande ou aux légumes, sont très appréciés et faciles à trouver chez les vendeurs ambulants. Ces plats constituent une option de restauration rapide, savoureuse et généralement très abordable. Du point de vue de l’hygiène et de la sécurité alimentaire, l’Arabie Saoudite maintient généralement des normes élevées. Les restaurants, qu’ils soient haut de gamme ou de rue, font l’objet d’inspections régulières pour garantir leur conformité aux normes sanitaires. Cependant, comme dans tout pays, il est recommandé aux nouveaux arrivants de s’adapter progressivement à la cuisine locale, en particulier à la cuisine de rue, pour éviter tout inconfort digestif.

La cuisine saoudienne est souvent flexible en ce qui concerne les restrictions alimentaires. En raison des lois alimentaires islamiques (halal), la plupart des plats à base de viande respectent ces exigences. De nombreux restaurants proposent également des options végétariennes, et la sensibilisation croissante aux allergies alimentaires a conduit à une disponibilité accrue d’options répondant à des besoins alimentaires spécifiques. Cependant, il est toujours recommandé de communiquer clairement toute restriction alimentaire lors de la commande. Grâce à sa population expatriée diversifiée, l’Arabie Saoudite dispose d’une scène culinaire internationale florissante. Des cuisines italiennes et indiennes aux plats chinois et libanais, les expatriés ont accès à une large gamme de choix, allant des restaurants abordables aux expériences gastronomiques haut de gamme.

Il est important de noter que certains aliments, comme le porc, peuvent être difficiles à trouver en raison de restrictions religieuses. Bien que l’alcool soit interdit en Arabie Saoudite, des versions non alcoolisées de certaines boissons, telles que la bière, sont disponibles pour les consommateurs.

Système de Santé en Arabie Saoudite

Le système de santé en Arabie Saoudite pour les expatriés est robuste, offrant une gamme d’options de soins de santé publiques et privées. Comparativement à l’Europe ou aux États-Unis, la qualité des soins médicaux dans les grandes villes saoudiennes est élevée, avec des hôpitaux et des cliniques bien équipés. De nombreux professionnels de la santé sont des expatriés ou ont reçu une formation internationale.

Pour les expatriés, l’accès aux soins de santé se fait généralement par le biais d’établissements de santé privés. Ces établissements sont réputés pour leur haut niveau de soins et leur technologie médicale moderne. Les interventions chirurgicales complexes ou les procédures médicales spécialisées peuvent être effectuées en Arabie Saoudite, éliminant souvent la nécessité de rapatriement. Les hôpitaux privés dans des villes telles que Riyad, Djeddah et Dammam répondent aux normes occidentales dans de nombreuses spécialités médicales.

Cependant, les soins de santé privés peuvent être coûteux. Les frais de consultation varient généralement de 50 à 100 dollars américains (environ 45 à 90 euros), tandis que les coûts des interventions chirurgicales ou des séjours à l’hôpital peuvent atteindre des milliers de dollars, selon la complexité et la durée du traitement. Il est à noter que ces coûts peuvent dépasser ceux de nombreux pays européens, notamment ceux dotés d’un système de santé public.

Les services médicaux d’urgence en Arabie saoudite sont généralement réactifs, surtout dans les zones urbaines. Les ambulances sont équipées d’installations médicales, et les délais d’intervention d’urgence sont généralement efficaces dans les grandes villes. Cependant, l’accès aux soins médicaux immédiats peut être moins fiable dans les zones plus éloignées.

L’assurance maladie est une nécessité pour les expatriés en Arabie Saoudite, étant une condition légale pour obtenir et renouveler un visa de séjour. De nombreux employeurs proposent une assurance maladie, mais si ce n’est pas le cas, les expatriés doivent souscrire une assurance maladie privée. Le coût de l’assurance maladie varie en fonction de la couverture, de l’âge et des antécédents médicaux. En moyenne, les primes annuelles vont de 500 à 2 000 dollars américains (environ 450 à 1 800 euros).

L’assurance maladie réduit considérablement le coût des traitements médicaux. La plupart des régimes couvrent les consultations, traitements et interventions chirurgicales. Il est crucial de comprendre les détails de la couverture, car certains régimes peuvent comporter des exclusions ou des limitations. La facturation médicale en Arabie Saoudite est généralement simple pour les assurés. Les prestataires de soins de santé facturent directement la compagnie d’assurance. Les patients peuvent devoir payer une franchise ou une quote-part au moment du service, en fonction de leur régime d’assurance. Pour les services non couverts, le paiement est généralement exigé au moment de la prestation.

Système de transport en Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite offre une variété d’options de transport aux expatriés, chacune avec ses propres avantages et considérations.

Transports publics : Les transports publics sont en développement, en particulier dans les grandes villes comme Riyad et Djeddah. Des services de bus interurbains et locaux sont disponibles, exploités par la Société saoudienne des transports publics (SAPTCO). Un nouveau système de métro est en construction à Riyad, ce qui devrait améliorer significativement les options de transport public.

Conditions de conduite : La conduite en Arabie Saoudite peut être complexe, surtout dans les grandes villes avec un trafic intense et un comportement parfois agressif. Les conditions routières varient, mais les grands axes routiers et les zones urbaines ont généralement des routes de qualité. Dans les zones plus reculées, les routes peuvent être moins bien entretenues.

Permis de conduire : Pour conduire en Arabie Saoudite, les expatriés doivent obtenir un permis de conduire local après une période d’utilisation d’un permis de conduire international. Le processus d’obtention d’un permis saoudien comprend un examen de conduite et un test informatique sur le code de la route local.

Possession d’une voiture : Beaucoup d’expatriés préfèrent posséder une voiture en raison de la flexibilité qu’elle offre. Les coûts du carburant sont relativement bas, rendant la possession de voiture abordable. La location de voitures est également une option pratique, surtout pour les besoins à court terme.

Considérations importantes : Il est crucial de respecter le code de la route strict en Arabie Saoudite, car les violations peuvent entraîner des amendes substantielles. De plus, la prudence est nécessaire lors de la conduite en raison des conditions de circulation parfois intenses et des comportements routiers.

Travailler et business en Arabie Saoudite

Le marché du travail en Arabie Saoudite offre des opportunités dans divers secteurs, en particulier pour les expatriés hautement qualifiés. Les domaines clés incluent le pétrole et le gaz, la construction, la santé et l’éducation.

Opportunités d’emploi :

  1. Pétrole et gaz : L’industrie pétrolière et gazière offre des emplois dans des rôles techniques, d’ingénierie et administratifs.
  2. Construction : Les projets d’infrastructures et de développement créent des opportunités dans le secteur de la construction.
  3. Santé : La demande de professionnels de la santé, tels que médecins, infirmières et techniciens médicaux, est élevée.
  4. Éducation : Les écoles et universités internationales embauchent des expatriés pour des postes d’enseignement et d’administration.

Politique de Saoudisation : Certaines positions sont réservées aux Saoudiens dans des domaines tels que les ressources humaines, le commerce de détail et les médias. La politique de Saoudisation vise à augmenter les opportunités pour les citoyens saoudiens.

Exigences linguistiques : Bien que l’arabe soit la langue officielle, l’anglais est largement utilisé dans les affaires, en particulier dans les entreprises multinationales. La connaissance de l’arabe peut être un avantage.

Permis de travail : Les expatriés ont besoin d’un permis de travail, généralement sponsorisé par l’employeur. Le processus implique l’obtention d’un visa, un contrat avec une entreprise saoudienne et d’autres documents.

Recherche d’emploi : La recherche d’emploi implique l’utilisation de portails d’emploi en ligne, d’agences de recrutement et de réseautage. Les relations personnelles et les références au sein de la communauté des expatriés sont également des moyens courants pour trouver des opportunités.

Entrepreneuriat : Créer une entreprise en Arabie Saoudite en tant qu’expatrié peut être complexe. Les entrepreneurs étrangers ont généralement besoin d’un partenaire ou d’un sponsor saoudien et doivent naviguer dans des exigences légales et réglementaires.

Banque et finance en Arabie Saoudite

Le système bancaire saoudien est moderne, sécurisé et conforme aux normes internationales. Les expatriés peuvent ouvrir un compte bancaire en fournissant certains documents tels qu’un permis de séjour, une lettre d’emploi et éventuellement un certificat de non-objection de leur parrain.

Services bancaires pour expatriés :

  • Comptes multidevises
  • Options de transfert d’argent international
  • Service client en anglais

Services bancaires complets :

  • Comptes d’épargne et courants
  • Cartes de crédit et de débit
  • Prêts et hypothèques
  • Services d’investissement

Finance islamique : Certains établissements proposent des services bancaires conformes à la charia, respectant les principes de la finance islamique.

Banque en ligne : Les services bancaires en ligne sont bien développés, avec des applications conviviales permettant des transactions telles que le transfert d’argent et le paiement de factures.

Réseau de guichets automatiques : L’accès aux guichets automatiques est étendu, facilitant la gestion des fonds.

Transfert d’argent : Transférer de l’argent vers et depuis l’Arabie Saoudite est simple, mais des réglementations peuvent nécessiter des documents supplémentaires pour les transactions importantes.

Fiscalité et finances personnelles : Bien qu’il n’y ait pas d’impôt sur le revenu pour les expatriés, la planification fiscale est essentielle. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) a été introduite, et il est important de comprendre les obligations fiscales dans le pays d’origine, en particulier pour les citoyens de pays imposant le revenu mondial.

Culture et normes sociales en Arabie Saoudite :

  1. Code Vestimentaire :
    • S’habiller modestement est essentiel en public.
    • Pour les hommes, éviter les shorts et les hauts sans manches.
    • Les femmes devraient s’habiller de manière conservatrice, couvrant épaules et genoux.
    • Abaya (robe ample) était obligatoire, mais la règle s’assouplit dans certaines régions.
  2. Comportement Public :
    • Les démonstrations publiques d’affection sont mal vues.
    • Des règles strictes régissent les interactions entre hommes et femmes non liés.
  3. Respect des Coutumes et Pratiques Religieuses :
    • Respecter les traditions, notamment pendant le Ramadan.
    • Éviter de manger, boire ou fumer en public pendant le jeûne.
  4. Langue :
    • La maîtrise de l’anglais varie, mais beaucoup parlent anglais dans les affaires et les grandes villes.
    • Apprendre des phrases de base en arabe est apprécié et facilite les interactions.
  5. Adaptation Culturelle :
    • Être ouvert d’esprit et respectueux est essentiel.
    • Se renseigner sur les coutumes, traditions et l’histoire saoudiennes.
    • Participer à des événements sociaux et festivals culturels.
    • Essayer la cuisine locale et visiter des sites historiques.
  6. Relations Interpersonnelles :
    • Construire des relations peut prendre du temps.
    • Montrer de l’humilité et un désir d’apprendre est important.
    • Le réseautage peut commencer au sein des communautés d’expatriés et au travail.
  7. Apprentissage de l’Arabe :
    • Apprendre des bases en arabe est utile pour les interactions quotidiennes.
    • Montrer de l’intérêt pour la langue améliore les relations avec les locaux.
  8. Engagement Communautaire :
    • Participer à des activités locales et accepter des invitations dans des foyers saoudiens.
    • Montrer un réel intérêt pour le mode de vie local facilite la création de liens.

Être patient, respectueux et ouvert à l’apprentissage sont des clés pour une intégration réussie dans la culture saoudienne. Construire des relations significatives demande du temps, mais l’engagement avec la communauté locale peut enrichir l’expérience d’expatriation.

Sûreté et sécurité en Arabie Saoudite

  1. Taux de Criminalité :
    • Globalement considérée comme sûre avec un taux de criminalité relativement faible.
    • Le système juridique strict contribue à maintenir la sécurité.
  2. Système Juridique :
    • Basé sur la loi islamique avec des lois strictes.
    • Des sanctions sévères pour des actes considérés comme délits mineurs dans d’autres pays.
  3. Types de Criminalité :
    • Le vol et le vandalisme sont relativement moins courants.
    • Cybercriminalité en augmentation, expatriés doivent être prudents en ligne.
  4. Sécurité Personnelle :
    • Expatriés souvent dans des complexes sécurisés avec mesures de sécurité.
    • Grandes villes généralement sûres, mais les précautions urbaines standard s’appliquent.
  5. Zones Frontalières :
    • Certaines zones, surtout proches des frontières, peuvent être moins sûres en raison de tensions géopolitiques.
    • Recommandé d’éviter les régions frontalières avec des problèmes de sécurité.
  6. Sécurité Juridique pour les Expatriés :
    • Le système juridique basé sur la charia peut être différent de celui des expatriés occidentaux.
    • Les expatriés sont sous la protection de la loi, mais la navigation peut être difficile en raison de barrières linguistiques et de différences juridiques.

Les expatriés doivent comprendre et respecter les lois et réglementations locales, en particulier en matière de comportement, de tenue vestimentaire et d’activités en ligne. Se tenir informé des développements sécuritaires et suivre les conseils des autorités locales contribue à assurer une expérience sécuritaire en Arabie Saoudite.

Religion et spiritualité en Arabie Saoudite

L’Islam occupe une place centrale dans la vie saoudienne, pénétrant tous les aspects de la société, de la culture à la loi. En tant que berceau de l’Islam, l’Arabie Saoudite abrite les villes saintes de La Mecque et Médine, ce qui confère une signification religieuse particulière au pays.

Les pratiques religieuses quotidiennes définissent le rythme de la vie en Arabie Saoudite. Les cinq prières islamiques par jour structurent le quotidien, avec des fermetures d’entreprises pendant ces moments de prière. Cette observance religieuse crée un environnement où les aspects temporels et spirituels sont étroitement liés.

Cependant, en dépit de cette prédominance de l’Islam, l’Arabie Saoudite ne permet pas la pratique publique d’autres religions. En tant qu’État islamique, il n’y a pas de lieux de culte publics pour d’autres croyances que l’Islam, et le prosélytisme par des non-musulmans est strictement interdit. Cela souligne l’importance de la religion musulmane dans l’espace public.

Malgré ces restrictions, les expatriés peuvent pratiquer leur propre religion dans des contextes privés, tels que chez eux ou au sein de communautés d’expatriés. Les regroupements religieux informels se forment souvent dans des espaces privés, offrant aux expatriés la possibilité de vivre leur foi dans le respect des lois et traditions locales.

Il est impératif pour les expatriés de respecter les coutumes islamiques, en particulier pendant des périodes telles que le Ramadan, où s’abstenir de manger, boire ou fumer en public est un signe de respect envers les pratiques de jeûne des musulmans. Ce respect mutuel contribue à une coexistence harmonieuse entre les différentes pratiques religieuses en Arabie Saoudite.

Pour finir…

En résumé, l’Arabie Saoudite offre aux expatriés un environnement unique avec des opportunités professionnelles, des défis culturels et des conditions climatiques spécifiques. Le pays s’efforce de moderniser ses infrastructures, notamment dans les transports et les affaires, pour accueillir la population internationale croissante. Les expatriés doivent s’adapter à un climat désertique aux étés torrides, mais aussi profiter de l’hospitalité locale et de la richesse culturelle.

La religion joue un rôle central, avec l’Islam façonnant la vie quotidienne. La sécurité générale est bonne, bien que le respect des lois strictes soit crucial. En conclusion, l’expérience en Arabie Saoudite est influencée par une combinaison de facteurs environnementaux, culturels et professionnels, nécessitant une compréhension approfondie et une adaptation positive de la part des expatriés.

4.9/5 - (112 votes)

Dubai

https://www.bonjourdubai.com

Bonjourdubai est le premier site d’informations générales sur le web en français destiné exclusivement à la ville de Dubai destiné aux résidents, aux expatriés francophones ou tout simplement aux touristes en quête d’informations pratiques avant et pendant le séjour.

Articles qui pourraient vous intéresser...