Les fils de Trump reprendront l’immobilier de leur père

Le futur président américain dit avoir cédé son empire immobilier à ses deux fils aînés, Eric et Donald Jr, pour la durée de son mandat. Il promet que les conflits d’intérêts seront ainsi évités.

Balayés, les risques de conflit d’intérêts entre la présidence et les affaires commerciales de Donald Trump ? Le prochain président des Etats-Unis, milliardaire et magnant de l’immobilier, a en tout cas promis mercredi qu’aucun confit de ce type ne risquait de se produire…

Lors de sa conférence de presse, il a ainsi annoncé avoir confié les rênes de son empire à ses deux fils aînés, Eric et Donald Jr, pour la durée de son mandat. “Mes deux fils ici présents, Don et Eric, vont diriger la société. Ils la dirigeront de façon très professionnelle. Ils ne m’en parleront pas”, a dit M. Trump. Sa fille Ivanka, a-t-il précisé, coupera aussi ses liens avec l’empire économique Trump, en se concentrant sur son installation familiale à Washington. Il a aussi estimé que la loi américaine exclut le président des questions de conflit d’intérêts (ce sujet est toutefois juridiquement controversé).

Trump désormais informé de ses ex-affaires par la presse ?

Puis, le président élu a cédé la parole à son avocate, Sheri Dillon. Cette dernière a expliqué que le président élu lui a “demandé de mettre en place une structure qui l’isolerait de la société. Tout sera réuni dans un trust. Donald Trump démissionnera de toutes ses fonctions. Il n’en entendra parler qu’à la télévision ou dans les journaux”.

Malgré ces assurances, les experts en gouvernance et en éthique des affaires continuent de douter que ces mesures seront suffisantes pour empêcher Donald Trump de se retrouver en position de conflit entre les intérêts de ses affaires et celles de son pays.

Source: boursier